Michael A. Robinson, the Origin of Ideas  du 3 mai 2013 - 8 juin 2013

Michael Robinson, Panoptic illumination, (détail), 2013, lampes, cables electriques, trépieds, 2m x 2m (78 x 78")

 

La Galerie Antoine Ertaskiran est fière de présenter The Origin of Ideas, la première exposition solo de Michael A. Robinson à la galerie.


À travers deux importantes installations sculpturales et une série de moulages, Michael A. Robinson continue sa réflexion philosophique autour de l'idée de la non-objectivité dans l'art. Fortement inspiré par le suprématisme russe développé par Kasimir Malevitch et son Carré blanc sur fond blanc, Michael A. Robinson questionne depuis plus de 20 ans le rôle de la matérialité de l'objet qui est souvent inséparable de l'idée.

Les deux installations; Subject to scrutiny composée de caméras en action orientées vers un mur et Panoptic illumination, créée à partir d'une centaine de lampes dirigées vers le centre même de l'oeuvre; reprennent l'idée du Panoptique développée par Michel Foucault. Par le biais de l'accumulation et de l'assemblage d'objets en suspension, Robinson détourne de manière ironique le sens premier du matériau et questionne les rapports existants entre le sujet et l'objet, l'artiste et le médium, le spectateur et l'oeuvre. Les caméras et les lampes se dirigent vers leur épicentre, faisant alors référence au sens même des oeuvres.

Artiste montréalais né en Allemagne, Michael A. Robinson a obtenu un baccalauréat en Beaux-Arts à l'Université Concordia (Montréal), puis une maîtrise d'arts plastiques à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (France). Depuis 1994, il a exposé ses oeuvres dans une trentaine d'expositions solo et collectives à Montréal, au Québec, au Canada, Rennes et Paris en France. Son travail est présent dans les collections du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d'art contemporain de Montréal, de l'Université Carleton (Ottawa) et de la Banque d'œuvres d'art du Conseil des arts du Canada.

retour à la liste