VALÉRIE KOLAKIS

retour à la liste
Untitled (Casts and Cushion), 2014, moulages de sceaux de ciment et reste de coussin de canapé, dimensions variables


Le travail de Valérie Kolakis est une exploration de l'architectonique, liée aux questions de migration, de déplacement et de changement. Les notions de soustraction, du vide et du rapport illusoire au paysage urbain sont autant de thèmes contenus dans son travail. Plus précisément, sa pratique est une enquête conceptuelle sur la façon dont l'identité se construit et subséquemment contrainte par la société et ses espaces physiques, remettant en cause le concept même de la biographie.

En utilisant des matériaux industriels fabriqués en série et omniprésents dans la vie quotidienne, l'artiste explore l'imagerie de l'espace urbain et l'état transitoire qui le constitue à travers l'utilisation de matériaux pauvres et / ou trouvés ; des matériaux qui travaillent contre l'authenticité de la forme pure et marqués d’un caractère éphémère. Ainsi se crée une forme de reconstruction de l’«objet» en contradiction même avec sa fonction première.

Née à Athènes, en Grèce, Valerie Kolakis vit et travaille à Montréal. Kolakis a exposé activement son travail à travers le Canada, aux États-Unis, en Europe et en Chine. Ses plus récentes expositions incluent Art Rotterdam (Fold Gallery, London 2016), Chara (Centre Diagonale, Montréal, 2015), The Duration of the Sharp Hard Outline of Things (Fold Gallery, London, 2014), et Living in a Material World (Centre Phi, 2013, Montréal). Son travail a fait partie de la dernière Triennale québécoise (Musée d’art contemporain de Montréal, 2011) et, en 2013, l'artiste fut finaliste pour le premier Prix en art actuel du Musée national des beaux-arts du Québec.


COLLECTIONS

Musée d'art contemporain de Montréal, Montréal, Canada.
Musée National des beaux-arts du Québec, Québec, Canada.
Collection Prêt d'oeuvres d'art du Musée National des beaux-arts du Québec.
Collections privées.